Language:  
514 528-5252

Alors, conférence de presse ou pas?

Par / 12 avril 2018 / / 0 Commentaires

Cette question simple en apparence peut souvent occasionner bien des maux de tête. Est-ce justifié d’y investir le budget du client? Allons-nous avoir l’air fou devant une salle vide? Est-ce le meilleur endroit où mettre son énergie? Aurons-nous plus de visibilité et de couverture médiatique?

Toutes ces interrogations fusent lorsque l’on prépare la sortie d’une nouvelle importante et, malheureusement, personne n’a le monopole de la bonne réponse.

Voici donc quelques questions à se poser avant de décider d’organiser ou non une conférence de presse :

  • Avez-vous des éléments visuels intéressants qui donneront de la valeur ajoutée à la présence de caméramans et/ou de photographes?
  • Est-ce que vos intervenants sont des personnalités publiques ou des sommités dans leur domaine?
  • Pouvez-vous proposer des exclusivités aux journalistes qui seront présents? Par exemple, des témoignages, documents et photos qu’ils ne pourront pas obtenir autrement?
  • Est-ce que la journée de diffusion de votre nouvelle est flexible? Si oui, n’oubliez pas de vérifier les agendas médiatiques et les calendriers d’évènements afin de ne pas vous retrouver en compétition avec une autre nouvelle importante.
  • Pouvez-vous compter sur la présence de membres de votre conseil d’administration, d’employés, de partenaires, etc.? Ainsi, si aucun journaliste ne peut se présenter, votre conférence de presse aura au moins servi à mobiliser et réunir les gens qui sont sensibilisés à votre mission.

Ceci étant dit, même si ces conditions sont réunies, l’actualité peut toujours vous jouer de vilains tours et rien ne peut garantir la présence de journalistes. Ceux-ci sont d’ailleurs de moins en moins nombreux, notamment à cause du web et de la convergence des différents grands médias.

En terminant, n’oubliez pas qu’une conférence de presse n’est qu’un moyen parmi tant d’autres pour percer dans les médias. Nous reparlerons de ces autres moyens dans un prochain billet!

D’ici là, bonne réflexion!

Laisser un commentaire