Language:  
514 528-5252

Faut-il être transparent pour être vu?

Par / 18 septembre 2014 / / 0 Commentaires

Faut-il être transparent pour être vu?

Par / 18 septembre 2014 / / 0 Commentaires

Les nouvelles voyagent vite. Et celles que l’on ne veut pas voir diffusées, encore plus vite. Les relationnistes le savent bien et essayent de maitriser les dérapages publics par le biais de ce que l’on appelle communément « la gestion de crise ».

Mais l’exercice se complexifie. Aujourd’hui, il est difficile d’avoir une maitrise totale de ce qui se dit sur notre organisation car, avec les médias sociaux, la « conversation » peut évoluer de manière instantanée, continue et à l’échelle mondiale. Nous vous avons donné quelques conseils sur la gestion de crise 2.0 dans un billet précédent.

Dans ce contexte, et quand le monde qui nous entoure carbure à la transparence (traçabilité des aliments, publication des revenus des dirigeants, surexposition de la vie privée des personnalités influentes, etc.) et surtout à la revendication de cette transparence, le « no comment » a-t-il encore un avenir? Peut-on encore cacher des choses sans déclencher des soupçons?

La bonne nouvelle est que les OBNL sont généralement perçus positivement par l’opinion publique grâce à leur mission sociale. La transparence est surtout requise en ce qui a trait à la gouvernance et à la gestion des finances. Toutefois, le public souhaite en voir plus et être plus impliqué avec le monde qui l’entoure.

Alors, comment un OBNL peut-il tirer son épingle du jeu en surfant sur ce « culte » de la transparence sans pour autant se dénaturer? Voici des pistes de solution :

1. Ouvrez vos portes

Que ce soit dans vos textes, vos gestes et vos activités, informez le public régulièrement qu’il est le bienvenu dans vos bureaux et vos centres. Rien ne vaut d’aller en personne à la rencontre d’un organisme pour mieux le connaître.

2. Affichez clairement où vont vos dons

La transparence est une importante source de confiance. Publier votre rapport annuel et la répartition des dons recueillis rassurera le public tout en présentant de manière concrète l’impact positif de votre organisation.

3. Mettez de l’avant les membres de votre équipe

Les grands accomplissements sont le fruit d’un travail collectif et le temps où seuls les dirigeants d’une organisation étaient mis en valeur est révolu. Montrer régulièrement les membres de votre équipe suscitera encore plus de sympathie de la part du public.

4. Partagez vos histoires

Racontez régulièrement des anecdotes, des victoires (grandes et moins grandes) et des parcours à travers vos différents outils de communication. Cela humanisera votre organisation et permettra à votre public de s’identifier et de s’attacher à votre cause.

5. Soyez honnête

Être transparent, c’est se montrer tel que l’on est. Restez fidèle à l’identité et aux valeurs de votre organisation, mais aussi aux vôtres. L’objectif est de vous montrer tel que vous êtes.

Je ne suis pas de ceux qui pensent qu’il faut tout dire et tout montrer pour prouver que l’on a rien à cacher. En revanche, il est possible que le fait de se montrer ouvert à la transparence peut effectivement permettre d’être vu et même bien vu! Osez!

 

Artiste photos : SARAH ILLENBERG

Lien : SITE OFFICIEL

Laisser un commentaire