Language:  
514 528-5252

Indignez-vous!

Par / 14 septembre 2017 / / 0 Commentaires

Indignez-vous!

Par / 14 septembre 2017 / / 0 Commentaires

C’est le cri du cœur et le défi lancé par Henry Mintzberg aux organismes à but non lucratif, aux organismes associatifs et à ceux de l’économie sociale. Réunis, ces organismes forment le secteur pluriel, affirme cet éminent penseur. Ceux et celles qui ont participé à la journée de conférences sur le changement social, co-organisée par CoachingOurselves et Atypic, ont été interpellés par ce visionnaire de l’innovation sociale.

Dans son plus récent livre « Rééquilibrer la société », M. Mintzberg cherche à démontrer l’importance du secteur pluriel pour sauver nos démocraties, rien de moins. Le secteur pluriel, qui s’occupe du social et du communautaire, est indispensable pour faire contrepoids au secteur public (le politique) et au secteur privé (l’économique), insiste-il.

« Indignez-vous » (titre d’un livre phare de Stéphane Hessel) est un appel aux organismes du secteur pluriel pour qu’ils s’investissent plus que jamais dans les débats qui agitent nos sociétés sérieusement menacées. La férocité et l’égoïsme du secteur privé-économique et la faiblesse du secteur public-politique menaceraient notre bien-être, notre mode de vie démocratique et notre avenir. Il s’agit moins de dénoncer l’action des autres secteurs mais bien davantage de dynamiser notre secteur pluriel pour qu’il exerce son rôle d’équilibrage.

Lors d’une table ronde, Jean-Martin Aussant, du Chantier de l’économie sociale, a rappelé l’action de ces nouveaux acteurs dans l’économie qui « socialise » le profit plutôt que de le « privatiser »; Caroline Sauriol, des Petits Frères, a insisté sur l’importance de ne pas oublier nos aînés, les premières victimes d’une société qui se déshumanise; Chloé Sainte-Marie, de la Fondation Maison Gilles Carle, dans un élan de poésie a mis de l’avant la lutte des autochtones pour pouvoir transmettre leur sagesse et leur vision du monde; Owen Charters, de Boys and Girls Clubs of Canada, évoqua l’importance d’une éducation où les jeunes seraient appelés à intégrer la dimension sociale et communautaire de la vie en société… D’autres exemples de « causes à promouvoir » ont été mis de l’avant, donnant un petit aperçu seulement des multiples champs intervention du secteur pluriel.

Engagés dans le social et le communautaire, les organismes à but non lucratif, associatifs et de l’économie sociale ont l’immense responsabilité de mettre de l’avant leurs causes; car c’est en rassemblant dans un vaste mouvement citoyen toutes les forces de changement que nous pourrons accroître la mobilisation et ainsi contribuer à susciter l’innovation sociale qui est, nous rappelle M. Mintzberg, le moteur du rééquilibrage possible de nos sociétés.

Indignez-vous! Agissez et investissez l’espace public. C’est à ces conditions que nous aborderons les défis du développement durable et que nous sauverons nos démocraties. Voilà le message que j’ai reçu d’Henry Mintzberg. Merci! Je passe le mot…

Photo: Alice Donovan Rouse sur Unsplash

Laisser un commentaire