Language:  
514 528-5252

Infolettre : le retour

Par / 30 janvier 2019 / / 0 Commentaires

Infolettre : le retour

Par / 30 janvier 2019 / / 0 Commentaires

L’infolettre a régné pendant des années comme reine des outils de communication et de fidélisation de votre communauté. Pourtant, l’avènement des médias sociaux a porté un très dur coup à cet outil qu’on a souvent déclaré comme cliniquement mort.

Bien que le marketing courriel n’ait jamais été réellement en danger, particulièrement grâce au commerce en ligne, on remarque une recrudescence des infolettres dans la dernière année. Ce phénomène s’explique principalement par la diminution constante de la portée des publications organiques sur les médias sociaux. Lavoisier l’a dit il y a plus de 200 ans : « Rien ne se perd, rien ne se crée : tout se transforme ». Les gens réalisent qu’une communauté d’abonnées à une infolettre peut donner de bien meilleurs résultats à moindres coûts qu’une communauté sur les médias sociaux. Je vous propose donc quelques conseils afin de garder votre infolettre pertinente et en santé.

Trouvez un objet pertinent, c’est la base

De grâce, évitez les objets comme « Infolettre du 18 janvier » ou « Des nouvelles de nous ». Trouvez un objet accrocheur qui donnera envie à vos abonnées de cliquer. Cependant, faites attention que votre objet ne soit pas trop similaire à vos courriels de sollicitation : vous ne voulez pas non plus perdre des ouvertures car votre infolettre a été confondue avec une demande de don. Soyez donc créatif!

Offrez le bon contenu à la bonne personne

On me demande souvent quelle est la longueur idéale d’une infolettre et j’ai toujours la même réponse : il n’y a jamais trop de contenu pour un internaute si chaque article génère un clic. L’infolettre idéale est couplée avec un bon CRM qui documente les intérêts de ses abonnées et propose du contenu en conséquence. Bien que cette approche soit monnaie courante dans le secteur privé, pour la majorité des organismes du secteur pluriel, cela sonne malheureusement comme de la science-fiction. D’ici à ce que vos outils numériques le permettent, je vous recommande donc de faire le travail manuellement : segmentez vos sympathisants avec ce que vous avez comme information sur eux, analysez les contenus qui génèrent le plus de clics selon chaque segment et essayez de proposer le bon contenu au bon segment.

Restez moderne

Je le disais précédemment, l’infolettre a parfois l’étiquette de vieillotte et dépassée. Essayez donc de faire un effort pour ne pas nourrir ce stéréotype :

  • Renouvelez vos gabarits courriel : restez à l’affut des nouvelles tendances et des avancements technologiques qui permettent de mettre en page des courriels beaucoup plus sophistiqués, tant sur votre portable que sur votre ordinateur de bureau.
  • Misez autant sur la photo que sur le texte : l’image ce n’est pas tout, mais même le meilleur appel à l’action risque de passer inaperçu dans un courriel morne et sans visuel.

Bref, j’espère avoir ravivé la flamme de cette mal-aimée chez vous! À Go, tous à vos crayons et que la meilleure infolettre gagne!

Et n’hésitez pas à faire appel à nous pour rajeunir votre infolettre.

Laisser un commentaire