Language:  
514 528-5252

La communication : l’alliée de choix de la philanthropie

Par / 28 avril 2014 / / 0 Commentaires

8

Le 5 mai dernier, Atypic a eu le plaisir de participer au Congrès de l’Association des professionnels en gestion philanthropique (APGP) à Drummondville, placé cette année sous le thème « Engagez-vous : La philanthropie a besoin de vous ».

J’ai été heureuse de voir à quel point, au fil des années, il y a de plus en plus de personnes motivées et intéressées par la philanthropie. Plus de 180 professionnels étaient présents pour écouter et échanger sur la thématique de l’engagement.

J’ai eu la chance de rencontrer et de discuter avec plusieurs jeunes professionnels du milieu et de constater à quel point ils sont passionnés et qu’ils veulent s’investir en philanthropie.

L’engagement est un thème qui nous tient à cœur, et avec le développement du nouvel Engagés, il est certain que nous voulons en faire encore plus pour promouvoir le travail des organismes, fondations et individus engagés à travers le Québec.

Certes, dans le milieu, la conjoncture actuelle est au ralentissement et, compte tenu de la crise économique des dernières années, nous vivons une période difficile. Mais, plutôt que d’être découragés, les professionnels en philanthropie se retroussent les manches pour travailler encore plus fort pour la cause qu’ils défendent.

L’une des conférences que j’ai le plus appréciée était celle de monsieur François Lagarde, vice-président de la Fondation Lucie et André Chagnon. Avec dynamisme et non sans humour, il a rappelé à tous la base de la sollicitation en abordant la notion de marketing social. Je ne peux qu’abonder dans son sens en disant que le succès d’une campagne de collecte de fonds réside effectivement dans la communication. En effet, la façon dont nous nous posons les bonnes questions pour trouver la meilleure stratégie à adopter est primordiale.

Voici ces questions essentielles :

  • Qui voulons-nous convaincre?
  • Que voulons-nous faire adopter à notre public cible (comportement, mesure, pratique, etc.)?
  • Pourquoi le public cible ferait-il ce que l’on veut qu’il fasse (les avantages pour lui)?
  • Pourquoi le ne fait-il pas déjà (freins, obstacles)?
  • Qui peut les influencer?
  • Où et comment pouvons-nous les rejoindre?
  • Quels segments du public cible sont plus réceptifs?
  • Contre qui (ou quoi) sommes-nous en concurrence?
  • Comment pouvons-nous nous présenter pour rendre l’objectif plus attrayant, simple, pratique et moins coûteux?

Dernière chose, et certainement pas la moindre, quels mots choisir pour marquer l’imaginaire de notre public cible? Ne sous-estimons pas ce choix car il est crucial pour défendre et promouvoir notre cause. C’est la force de ce message qui fait le succès d’une campagne de financement. Pour continuer à vous inspirer en ce sens, je vous invite à relire notre billet sur les meilleures publicités sociétales de 2013, qui présente plusieurs campagnes marquantes et efficaces par leur créativité et leur originalité.

Enfin, bravo encore au comité organisateur de l’APGP pour cette édition mémorable. Nous sommes très heureux et fiers d’être le partenaire Créativité de l’association pour les trois prochaines années! Vous verrez sous peu le fruit de notre collaboration en découvrant les outils que nous développerons dans les prochains mois.

Longue vie à la philanthropie!

Source photos : publicités de « Naître et grandir » de la Fondation Lucie et André Chagnon.

Laisser un commentaire