Language:  
514 528-5252

OBNL : 5 éléments essentiels pour mobiliser vos employés

Par / 22 mai 2014 / / 0 Commentaires

« Les personnes qui travaillent dans le secteur pluriel sont par définition très motivées et dévouées à leur cause… », « pour elles, le salaire n’est pas important…», « de toute façon, le niveau d’exigence et le professionnalisme requis sont bien inférieurs à ceux des autres secteurs comme le privé… ».

Pas d’accord? Alors vous partagez l’opinion de la plupart des organismes que nous avons rencontrés dans le cadre du nouvel Engagés.

Si la motivation intrinsèque des employés du secteur pluriel semble effectivement plus élevée qu’ailleurs, il n’en demeure pas moins que leurs conditions de travail sont  exigeantes et qu’ils font face à de nombreux préjugés. Dans ce contexte sensible, comment motiver les troupes?

Commençons d’abord par illustrer l’impact de la motivation et du désengagement sur le travail d’un employé type.

Source : Control, Opportunity & Leadership – A Study of Employee Engagement in the Canadian Workplace

Comment faire en sorte de garder Pierre motivé et engagé envers la mission de votre organisme? Il existe des moyens simples de jouer sur les facteurs de motivation, et, rassurez-vous, en ces temps d’incertitude budgétaire, le salaire n’est pas le levier principal de bien-être au travail!

1. Relations de travail et esprit d’équipe

Créez des opportunités pour vos équipes de se rassembler, sur l’heure du midi par exemple. Pourquoi ne pas proposer à un employé expert en photographie ou en cuisine d’en enseigner les bases à ses collègues? Autre idée, le Défi Nature 30×30 de la Fondation David Suzuki est une belle occasion de profiter ensemble du soleil!

2. Maîtrise du poste

Pour qu’un employé ait confiance en ses capacités, ses compétences doivent correspondre aux exigences de son poste. Si ce n’est pas le cas lors de l’embauche, assurez-vous de fournir une formation à votre nouvel employé pour le rendre autonome.

3. Objectifs et attentes

Pour être plus mobilisé, un employé doit pouvoir donner un sens à son travail. Cela se traduit à trois niveaux :

  • Organisme : votre équipe doit connaitre et s’approprier votre stratégie, votre culture et votre vision. Organisez un exercice de réflexion stratégique annuel pour rafraichir les mémoires et remobiliser vos troupes.
  • Équipes : fixez des objectifs clairs pour chaque projet, effectuez des suivis, et n’oubliez pas de mesurer l’atteinte de ces objectifs (montant recueilli, délai devancé, etc.).
  • Individu : les entrevues annuelles ne sont pas qu’une formalité. Profitez-en pour exprimer vos attentes mutuelles, faites le point sur les objectifs, et effectuez des suivis trimestriels.

4. Reconnaissance

La reconnaissance est un levier très important à tous les niveaux d’un organisme. Mais contrairement aux idées reçues, il ne suffit pas de reconnaître les bons coups. Il faut également souligner :

  • Les efforts fournis, même lorsque les résultats escomptés ne sont pas au rendez-vous.
  • Les méthodes de travail efficaces, qui peuvent être partagées avec les autres équipes.
  • L’effort de la personne elle-même, en accordant du temps et de l’écoute à vos collaborateurs.

Et bien sûr, exprimez régulièrement votre gratitude envers vos bénévoles!

5. Évolution

Le sentiment d’évoluer professionnellement est aussi une nécessité pour un employé. Voici deux moyens pour le nourrir :

  • Employés : n’hésitez pas à aborder votre désir d’évolution professionnelle avec votre employeur et à lui parler des formations qui vous intéressent ou des projets potentiels que vous jugez profitables pour l’organisme sur lesquels vous aimeriez vous impliquer.
  • Employeurs : donnez des retours (feedback), même lorsque tout va bien! Un commentaire clair et constructif permettra à vos collaborateurs de prendre des mesures pour progresser ou de savoir que leur travail est apprécié.

Bien que la motivation des employés relève traditionnellement de la direction, n’hésitez pas à mettre en pratique ces quelques conseils, quel que soit votre statut dans l’organisme!

Enfin, souvenez-vous que nous sommes tous différents : la raison qui vous pousse à vous lever le matin n’est pas nécessairement la même que votre voisin.

Laisser un commentaire