Language:  
514 528-5252

Ode à l’intelligence collective

Par / 20 mars 2014 / / 0 Commentaires

Ode à l’intelligence collective

Par / 20 mars 2014 / / 0 Commentaires

De plus en plus d’organisations choisissent de sortir des sentiers battus en adoptant de nouvelles approches pour trouver des solutions à leurs enjeux.

Il semblerait donc que le temps où une équipe interne (voire un seul individu) proposait une stratégie, et que celle-ci soit adoptée quasiment telle quelle par la suite, est à présent révolu. Séances de co-création, idea jams, espaces de collaboration et autres remue-méninges aussi inventifs qu’originaux sont désormais plus répandus, mieux structurés et même encouragés. Tout cela favorise l’émergence d’une intelligence collective.

Dans un contexte mouvant qui fait appel à notre capacité d’adaptation, d’agilité et à un besoin de pérennité des solutions, favoriser l’exercice de l’intelligence collective devient essentiel.

Mais commençons par une simple définition. Selon le philosophe et théoricien français Pierre Lévy[1], « on appelle intelligence collective la capacité humaine de coopérer sur le plan intellectuel pour créer, innover, inventer. Dans la mesure où notre société devient de plus en plus dépendante du savoir, cette faculté collective prend une importance fondamentale. »

La particularité de l’intelligence collective est le fait qu’elle valorise la diversité des savoir-faire et ne repose plus uniquement sur l’expertise des personnes qui y prennent part, et donc sur leur statut d’autorité durant le processus d’idéation. Au contraire, elle encourage l’expression de l’ensemble des savoirs autour de la table pour favoriser l’émergence de solutions inattendues, innovantes et créatives.

Dans le même sens, voici d’autres bienfaits de l’intelligence collective :

  • Briser la routine interne
  • Mettre à profit les connaissances provenant d’autres domaines d’expertise
  • Favoriser une synergie entre les participants et du team-building
  • Développer le savoir-faire et les compétences de l’équipe interne
  • Garantir le partage de connaissances et la collaboration entre les participants
  • Créer des ponts avec des acteurs externes partageant les mêmes préoccupations que celles de votre organisme
  • Servir un objectif commun plus grand que celui de votre organisation (comme un enjeu social)
  • Profiter de l’imprévu plutôt que de le craindre

L’intelligence collective est bien plus qu’une simple séance de partage d’idées, car elle s’inscrit dans la durée et dans une optique rassembleuse et fédératrice.

Elle peut être structurée et documentée, comme le prouve l’initiative Trajectoire de l’organisme Présâges, un projet de co-réflexion par et pour le milieu communautaire des aînés.

Vous l’aurez compris : selon moi, l’intelligence collective, mieux que la simple concertation, permet de trouver des solutions innovantes et durables à des problèmes complexes.

Et si au lieu de se répéter qu’il faut réfléchir « outside of the box », on ouvrait tout simplement cette boîte?

Laisser un commentaire