Language:  
514 528-5252

Recherche de financement : 7 conseils pour obtenir des dons majeurs

Par / 6 mars 2014 / / 1 Commentaire

Quand on fait une collecte de fonds, on souhaite ardemment pouvoir confirmer le plus de dons majeurs possibles, car ils permettent d’amasser rapidement des montants importants sans dépenser beaucoup. De plus, ces dons permettent aussi de créer des liens forts et durables avec les donateurs.

Mais qu’entendons-nous par don majeur? Il s’agit d’un montant important donné par des individus ou des entreprises qui n’est pas une commandite ni un don associé à un évènement de collecte de fonds spécifique. Selon les organismes, la valeur d’un don majeur peut varier. Pour une petite fondation, cela peut représenter 5000 $ alors que pour une fondation plus grande, un don majeur peut commencer à 20 000 $.

La sollicitation de dons majeurs n’est pas plus compliquée que celle de dons réguliers, mais elle demande plus de temps et de préparation.

Voici quelques conseils pour faciliter vos démarches :

1. Avoir le bon projet

Quand nous allons vendre quelque chose, il faut connaître ce que l’on vend! Les personnes ou les entreprises sollicitées vont vouloir donner à un projet qui fait vraiment la différence et qui aura un impact concret sur la clientèle desservie. Prouvez-leur que le vôtre en vaut la peine!

2. Bien cibler votre donateur

Il faut réfléchir au donateur qui aurait le plus de d’intérêt à donner à votre projet. Cette étape est cruciale au succès de votre sollicitation.

3. Créer un sentiment d’appartenance avec le donateur

On ne demande pas quelqu’un en mariage lors d’une première rencontre. Il faut se rapprocher du donateur avant de le solliciter. Lui donner des nouvelles régulièrement est une façon d’y arriver, mais connaître ses intérêts et les nourrir en est une autre, parfois même plus efficace.

4. Dresser le profil du donateur potentiel

Parallèlement à cette fidélisation, il faut obtenir le plus d’information possible sur le donateur et comprendre son passé philanthropique. Il faut aussi connaître sa « valeur » et bien évaluer le niveau de partenariat à lui proposer.

5. Choisir le montant à demander

Il n’y a rien de pire que de demander trop d’argent et rendre le donateur mal à l’aise ou, au contraire, de le froisser parce que vous ne lui demandez pas assez. Il faut très bien cibler le montant en se basant sur les recherches préalables.

6. Monter une équipe de sollicitation

Le choix des personnes qui participeront à la demande de sollicitation est crucial. C’est comme une pièce de théâtre où tous les membres ont un rôle à jouer. Assurez-vous d’avoir les bonnes personnes aux bons endroits, selon les forces de chacun.

7. Soigner la mise en scène

Qui dit quoi? À quel moment et dans quel ordre? Chaque détail de la rencontre doit être pensé et bien soigné. Faites une répétition au besoin.

Au début de ma carrière, lorsque venait le temps de faire de la sollicitation de dons majeurs, je me sentais souvent gênée de demander des montants d’argent importants. Aujourd’hui, j’essaye de ne jamais oublier que l’on ne demande pas cet argent pour nous mais bien pour un projet concret qui aura un impact sur la société!

Courage et bonne sollicitation!

Laisser un commentaire