Language:  
514 528-5252

La relève du milieu des affaires au service de la philanthropie!

Par / 9 mars 2017 / / 0 Commentaires

Plus d’une douzaine de comités constitués de jeunes philanthropes – généralement identifiés comme de jeunes professionnels âgés entre 25 et 45 ans – ont pris naissance au Québec au cours des dernières années. Pensons simplement au Cercle des jeunes philanthropes du MBAM, ou encore au Club des jeunes philanthropes de la Fondation CHU Sainte-Justine. La majorité de ces comités œuvrent dans le milieu culturel, mais ils sont de plus en plus nombreux à diversifier leur secteur d’implication. Alors que la tendance populaire nous pousse à croire que la nouvelle génération, les « jeunes », sont plus individualistes et centrés sur leurs besoins, même égoïstes ou fainéants selon certaines mauvaises langues, les études nous montrent plutôt qu’au cours des années 2000, 58 % des Canadiens de 15 à 24 ans ont fait du bénévolat, dominant la moyenne nationale par plus de dix points!

Quel rôle la nouvelle génération de gens d’affaires peut-elle occuper au sein du milieu philanthropique? Et surtout, peut-on envisager une transformation des façons de pratiquer la philanthropie grâce à leur approche?

Souvent exposés au bénévolat lors de leurs études secondaires et post-secondaires, plusieurs jeunes professionnels profitent d’une meilleure sécurité financière et d’une plus grande confiance dans leur expertise acquises lors de leur arrivée sur le marché du travail pour s’engager de façon plus active dans des activités caritatives.

De plus en plus de conseils d’administration, pas seulement dans le secteur caritatif, envisagent d’ailleurs de réserver au moins un poste en leur sein à des personnes de moins de 35 ans. On rapporte de nombreux avantages à l’intégration d’une relève plus jeune :

  • Meilleures connaissances des tendances actuelles
  • Réseau élargi, entre autres grâce à l’utilisation des médias sociaux
  • Perspectives différentes sur les méthodes de travail
  • Facilité d’adaptation au changement

Et bien entendu, la création d’une relève qui a les capacités, l’énergie et le temps de s’engager à plus long terme sont aussi des avantages non négligeables, particulièrement dans le milieu communautaire, qui connait souvent un fort roulement au sein des équipes d’employés.

Est-ce que votre organisme souhaite créer un comité de jeunes philanthropes ou trouver des façons de les attirer au sein de vos équipes bénévoles, comme le conseil d’administration?

Souvent, afin d’attirer cette tranche de la population, l’accent sera mis sur des activités attirantes pour eux : organisation d’événements d’envergure, possibilité de réseautage lors de cocktails caritatifs, défis sportifs et avantages compétitifs, par exemple sur des abonnements annuels à des activités culturelles.

Pourtant, si vous souhaitez développer des liens avec un réseau de personnes plus jeunes, il serait primordial de favoriser l’originalité et de pousser votre réflexion afin de vous distinguer des autres organismes pour les attirer. Il faut éviter de minimiser les champs d’intérêts de toute une catégorie de la population, en plus de certainement saturer un marché en plein essor, ce qui nuirait à votre organisme au final. Pourquoi ne pas aussi envisager un programme de mentorat, entre vos bénévoles plus expérimentés et ces nouveaux venus? La combinaison des expertises ne peut être qu’avantageuse pour vous, en plus d’éviter de créer un effet de ségrégation entre vos différents comités.

N’oublions pas que, comme pour les donateurs, l’acquisition de nouveaux bénévoles s’inscrit aussi dans une pyramide : d’abord le bénévolat de terrain, ensuite l’intégration aux comités spéciaux ou au C.A., pour qu’ensuite ces jeunes philanthropes puissent devenir à leur tour des donateurs d’envergure, en plus de faire profiter votre organisme de leurs réseaux. Le cycle relationnel doit s’inscrire dans une perspective à long terme et doit éviter les carcans des tendances.

C’est bien beau tout ça, mais nous aimerions vous entendre! Comment voyez-vous l’intégration des jeunes philanthropes dans vos organismes? Avez-vous développé des stratégies originales pour leur faire plus de place?

Pour plus d’information sur l’engagement social des jeunes :

http://institutmallet.org/wp-content/uploads/Portrait-jeunesse1.pdf

http://sourceosbl.ca/sites/default/files/resources/files/fs_coop_organization_french.pdf

https://www.ncfp.org/topics/engaging-next-generation.html (en anglais)

Des organisations et regroupements pour vous aider à développer votre relation avec la relève philanthropique :

http://jeunesphilanthropes.com/

https://www.jccm.org/

https://www.artsmontreal.org/en/programs/go

http://www.benevolesdaffaires.org/

 

Laisser un commentaire