Language:  
514 528-5252

La Société canadienne du cancer choisit Atypic pour deux campagnes majeures de marketing social

12 avril 2017

Notre relation a débuté avec la création d’un dépliant sur l’hébergement. Nous avions ensuite pondu deux concepts accrocheurs en réponse à un appel d’offres. Et voilà que la Société canadienne du cancer nous confie le développement de deux campagnes d’envergure : une sur le dépistage du cancer du côlon auprès des 55 ans et plus, et l’autre sur l’arrêt tabagique chez des jeunes de 18 à 24 ans. Les différents mandats comprennent le développement d’outils de marketing et l’appui pour la tenue d’événements dans des écoles professionnelles. Tout ceci est très, très excitant!

 Donner au dépistage du cancer du côlon ses lettres de noblesse

 On devrait en entendre davantage parler : saviez-vous que le cancer du côlon est la 2e cause de décès par cancer chez les hommes et la 3e cause de décès par cancer chez les femmes au Québec? Ce cancer se forme dans le rectum ou le côlon, appelé « gros intestin ».

Attirer l’attention du public sur la nécessité de dépister cette maladie encore taboue n’est pas chose aisée… Atypic est convaincue que pour arriver à sensibiliser, il faut étonner tout en ayant en tête le côté pratico-pratique du geste de prévention demandé. Gardez l’œil ouvert, c’est en 2018 que la campagne sera lancée.

 Sensibiliser aux dangers du tabac : ne renonçons pas!

 Le thème du tabagisme est lui aussi assez « corsé »… on ne compte plus le nombre de campagnes originales créées partout dans le monde pour tenter de convaincre les jeunes d’écraser! Se démarquer dans ce contexte est un énorme défi. Nous avons proposé deux approches à nos partenaires de la Société canadienne du cancer, qui ont tout de suite été emballés. Tout comme la travailleuse sociale consultée pour avoir l’avis « terrain » recherché. Il reste l’ultime test à passer : celui des jeunes. Réussira-t-on ensemble à faire vaciller leur désir et leur habitude de fumer? On vous en redonne des nouvelles après la tournée des écoles professionnelles, cet été.